Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Recherche

Articles Récents

12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 15:34

Bonjour,

 

voici donc la deuxième partie de la reconnaissance de ce parcours, partiellement nouveau. Départ de bon matin de la gare de Le Day, à 09:15. Le trajet fait 35 kilomètres pour environ 2000 mètres de D+, j'estime que cela représente les deux tiers de l'effort total du trail. Le temps impartit par l'organisateur pour cette tranche est de 6 heures. Je quitte rapidement Le Day par une petite route goudronnées qui après quelques centaines de mètres est remplacée par un chemin forestier. Le Day se trouve à 768 mètres et on passe après 2 kilomètres déjà à 1140 mètres, au lieu-dit Pré Giroud. S'y trouve un fort militaire de la deuxième guerre mondiale, camouflé dans ce qui semble être un banal chalet. Je vous conseille de visiter le site WEB de l'association du fort. Quand à moi, je continue mon chemin en direction du Chalet de premier. Encore un km et j'arrive à Sur Grati. La météo est maussade, mais je n'ai pas trop froid.

 

Vallorbe.jpg

En bas, Vallorbe.

 

A cet endroit (Sur Grati), le chemin rejoins le tracé de l'année dernière. Je suis donc maintenant en terrain connu, à environ 5 km du sommet de la Dent de Vaulion. Sur environ 2 kilomètres, la progression se fait à une altitude d'à peu près 1100 mètres, sur des sentiers forestiers partiellement éventrés par les engins de halage de bois. Vu toute la pluie tombée ces dernières semaines, le terrain est très bourbeux, mais pas dangereux. Nous arrivons au hameau Le Plâne, après une descente qu'il va falloir compenser par une forte et raide montée qui en moins d'un km nous porte à 1285 mètres. Encore un kilomètre et demi jusqu'au sommet, à 1483 mètres. Il y a deux ans, j'avais eu, sur cette dernières montée de terribles crampes musculaires aux jambes. Cette année, rien, pourvu que cela dure...

 

 

Sommet-Dent.jpgSommet de la Dent de Vaulion et au loin, la vallée de Joux!

 

Au sommet, il ne fait pas chaud, je ne m'y attarde donc pas. Commence maintenant la descente sur le village de Le Pont. Et tout au début de la descente, qui commence immédiatement derrière le chalet de la Dent, je constate ou je me suis trompé de chemin l'année dernière: j'avais continué tout droit et j'étais arrivé à Petra Félix. Complètement paumé, cherchant mon chemin (plus de balises), me sachant déjà pas trop en avance, j'étais arrivé à la barrière horaire de l'Abbaye avec 15 minutes de retard.

 

LacJoux-copie-1.jpg

A droite, le Lac Brenets et en haut, le Lac de Joux.

 

Aujourd'hui, tout va bien. Arrivé au Pont, je m'accorde une petite pause ravitaillement (sandwich tiré du sac) et je repars. Les deux kilomètres du bord de lac me semblent plus court que d'habitude. Depuis l'Abbaye, il reste à vaincre le Mont Tendre, point culminant de la course, à 1678 mètres. Le premier km est assez pénible, avec ses 300 mètres de D+. Je suis maintenant à 1300 mètres environs et des plaques de neige apparaissent par-ci par-là. mais le sentier reste praticable. Arrivé à 1400 mètres, les choses se gâtent. La neige recouvre maintenant complètement le chemin. J'hésite à retourner en arrière. Alors qu'en temps ordinaire ce chemin doit être assez roulant, ma progression est très lente, ponctuée de glissades, d'arrêts, d'enfoncements jusqu'aux mollets... C'est vraiment très pénible et il commence à faire froid. J'arrive enfin au Chalet de Pierre. Il reste un km jusqu'au sommet, mais aussi 130 mètres de dénivelé. Et après le sommet, il y aurait encore deux km de descente dans la neige. Je décide de ne pas faire l'ascension finale. Et depuis le Chalet de Pierre, je décide de descendre directement en direction de Pré d'Etoy, ou, selon la carte, il y a une chemin qui devrait me permettre de rejoindre le parcours normal. Hélas, 100 mètre de D- plus bas, la neige est toujours présente. Et je progresse toujours aussi lentement sur encore deux km. Je rejoins le parcours de la course au lieu-dit Croset au Boucher. Il y a toujours de la neige. J'amorce la descente en direction de l'Orient et vers 1300 mètres, la neige disparait. Il me reste six ou sept kilomètres que j'arrive à faire encore assez confortablement. J'arrive enfin à la gare de Le Sentier ou le train me cueille après 5 minutes d'attente. J'ai parcourus 32 km en 6:30. Compte tenu des difficultés, je pense que j'aurais pu terminer en moins de six heures. Je suis donc assez confiant pour le trail du 19 mai 2013.

 

Profil.jpgLe site de l'organisateur.

 

Hier samedi 11 mai, j'ai fais ma dernière séance d'entrainement 'importante', soit de mon domicile à Enges et retour, 16,6 km avec 400 mètre de D+/-. J'ai fais le trajet en 2:00:42, alors que le 12 avril j'avais fait 2:26:40 et le 22 avril 2:09:17. Visiblement, l'entrainement semble porter ses fruits... A vérifier dans une semaine!

 

 

Ce lien mène à un article contenant les plans d'entraînement et les conseils de ce blog.

 

A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans running
commenter cet article

commentaires