Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Recherche

Articles Récents

9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 21:00

Bonjour,

 

Ce lien mène à un article contenant les plans d'entraînement et les conseils de ce blog.


aujourd'hui, je désire simplement faire un compte rendu de ma reconnaissance de la première partie du parcours du tout nouveau Trail de La Vallée de Joux . Je pars donc de Marin-Epagnier à 07:16 ce 8 mai 2010, destination La Sarraz, dans le canton de Vaud. Cela fait une semaine qu'il pleut tous les jours, la neige est de retour sur les sommets alpins. Bref, un printemps pourri... Comme la météo annonce une fenêtre sur le samedi, je me décide pour cette reconnaissance.

DSCN0241

Il y a en effet du soleil à la gare de Neuchâtel.

 

TrailVDJ2010

Le profil du grand parcours

Le village de la Sarraz, 500 mètres d'altitude, est le lieu de départ de la course du 23 mai 2010. Je démarre donc à 9 heures. Après 300 mètres, on entre déjà dans la forêt jurassienne.

 

DSCN0242

Je n'ai jamais vu ce genre d'arbuste dans nos régions. C'est certainement 'artificiel'.

 

On longe maintenant une petite rivière, le Nozon. Le vallon est assez tourmenté et les éboulements semblent être fréquents.

 

DSCN0244

Eboulement.

 

Mais le chemin est bien tracé et des réparations ont été effectuées. Je rencontre peu de monde: deux hommes en train d'aménager le chemin justement et deux autres traileuses. Dans les endroits un peu plus délicats, on a mis des copeaux de bois. Je suppose que ces délicates attentions sont prévues pour les randonneurs, pas spécialement pour les traileurs...

 

DSCN0247

Des copeaux et des cordes par endroit.

Le paysage est très beau, il manque juste quelques rayons de soleil. Mais je suis déjà content qu'il ne pleuve pas. Le sol n'est pas boueux.

 

DSCN0248

A l'image de la Venoge, voilà que le Nozon se donne des airs de Colorado...

 

Après trois quarts d'heure, j'arrive en vue du petit village de Croy, à l'entrée duquel je vois cette marrante affiche. L'humour de la campagne vaut bien celui des villes!

 

DSCN0251bis

 

Et à la sortie du même village, encore un clin d'oeil au formidable travail de nos paysans suisses!

 

DSCN0255

Humour vache...

 

Cette partie du parcours est très romantique...

DSCN0256

Un petit kilomètre plus loin, j'arrive à Romainmôtier, véritable petit bijou. La pancarte ci-dessous vous renseigne à son sujet.

 

DSCN0264

 

DSCN0258bis

Le clocher de l'Abbatiale.

 

DSCN0263

A l'intérieur du Bourg.

 

Il faut repartir, je retrouve le cours du Nozon.

 

DSCN0265

DSCN0268

Toujours très calme, presque un peu trop...

Trois kilomètres après Romainmôtier, commence véritablement la montée à la Dent de Vaulion. Nous sommes maintenant à 885 mètres d'altitude. Nous sommes toujours en forêt. Cela ne se remarque pas vraiment sur la photo, mais cette fois-ci la pente devient nettement plus raide.  Après un kilomètre et demi de montée, on arrive 'Sur Grati'.

 

DSCN0271

La montée sur Suchaud puis sur Sur Grati.

 

DSCN0272

Suchaud.

 

DSCN0274

Sur Grati, 1125 mètres. Les chemins pédestres sont très bien jalonnés, impossible de s'égarer.

 

On est à flanc de coteau, c'est très légèrement vallonné et on peut relancer. On arrive maintenant sur la dernière montée jusqu'au sommet. Il reste environ 370 mètres de dénivelé.

 

DSCN0276

Voilà enfin un peu de chemin technique, sur quelques centaines de mètres.

 

DSCN0277bis

L'antenne des télécoms du sommet.

 

DSCN0278

En contrebas, le village de Vaulion, dans la brume.

 

DSCN0280

Je suis au sommet et je vois maintenant les lacs de la vallée de Joux: le lac Brenet à droite et le lac de Joux à gauche.

 

La descente jusqu'au village de Le Pont dure trois kilomètres, assez faciles. J'y arrive donc à 13 heures exactement, quatre heures après mon départ de la Sarraz. Je pense pouvoir gagner une demi-heure grâce à un sac plus léger. Je me suis également arrêté une quinzaine de minutes pour faire des photos, regarder le paysage. etc.

 

DSCN0281

Et voici le lac de Joux.

 

J'espère faire la deuxième partie du trajet dans une dizaine de jours.

 

A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans running
commenter cet article

commentaires