Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Recherche

Articles Récents

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 14:17
Bonjour,

plusieurs bloggeurs m'ont posé des questions par rapport au froid. Bien sûr, c'est pas toujours évident de sortir selon la météo en cours. Personnellement, seule la pluie me retient. Et encore, si je suis sur un objectif 'impératif', je n'hésite pas à me mouiller (mais pas trop). Les rafales de vent me retiennent aussi, cela peut  être dangereux. Par contre, le froid, jusqu'à environ moins 5 degrés ne me gêne pas, surtout si le ciel est bleu! Par temps de brouillard, c'est plus ennuyeux, cela 'transperce'. Pour oublier l'environnement (mais pas trop, il faut être attentif à ce qui nous entoure, aux réactions de notre corps), je me dote d'un lecteur MP3, sur lequel j'écoute 'Les grosses têtes' de Philippe Bouvard, podcastable sur RTL. Avec cet instrument aussi il faut faire attention, qu'il ne masque pas le bruit des voitures, par exemple. La course à pied (CAP) produit un réchauffement du corps, une grande (trop grande à mon avis) partie de notre énergie sans va sous forme de chaleur. Nous ne sommes pas, de ce point de vue, d'une rentabilité extraordinaire! Donc en principe, si on est habitué à courir sous les basses températures, on ne devrait pas avoir froid. mais si on transpire, il ne faut pas trop s'arrêter en route et si à la fin de la sortie on ne rejoint pas immédiatement son domicile, il faut prévoir du linge de rechange.

Voici quelques trucs pour atténuer les morsures du froid.

1. cela peut sembler être une lapalissade: s'échauffer avant de courir, mais le faire à l'intérieur; attention de ne pas transpirer.

2. porter plusieurs couches au lieu d'une grosse polaire; on peut ainsi enlever/mettre des couches selon la température; peut nécessiter un petit sac à dos, il en existe de très légers pour le running;
choisir des vêtements adaptés à la CAP.

3. commencer sa séance contre le vent, alors que l'on est encore sec; et au retour, il nous aidera à surmonter la fatigue;

4. Si la sortie est longue, prévoir du ravitaillement solide, sous forme de gel, de glucose ou de fruits secs. Il s'agit d'ingurgiter de petites quantités, la digestion se faisant difficilement durant la CAP.

5. Les habits que vous portez doivent être tempérés avant de sortir, c'est à dire qu'ils ne doivent pas être froids, parce qu'entreposés dans une pièce non chauffée, par exemple. De même pour les chaussures. De plus, les gants, bonnet, chaussettes, sous-vêtements doivent être adaptés à la température. Les vêtements sombres absorbent plus de chaleur que les vêtements clairs. Attention cependant à être visible. En plus de marque réfléchissantes, il peut être judicieux de se muni d'une lampe frontale (nuit, brouillard).

6. La tête agit comme une cheminée: si vous avez froid à la tête, vous aurez froid partout. Donc, couvrez-là!

7. Je suis toujours consterné de voir, par temps chaud, le pourcentage de coureurs ne prenant aucune boisson durant leur séance, ce qui est une hérésie. Seul un sur dix prend la peine d'emporter un bidon. JE NE SORS JAMAIS SANS EAU, MÊME EN HIVER! Car la respiration d'air froid et/ou sec déshydrate. Il faut donc régulièrement (toutes les dix minutes environ) avaler une/deux bouche/s d'eau tempérée. Par temps froid, 30 grammes de sucre par litre d'eau suffisent, ou alors une boisson de sport du commerce fortement diluée (elles contiennent toutes trop de sucre). Franziska Rochat-Moser ne buvait que du coca coupé à l'eau. Avec le succès que l'on sait...

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas.

A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans running
commenter cet article

commentaires