Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Recherche

Articles Récents

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 10:49
Bonjour,

Toujours dans le cadre de l'objectif de l'année, le Grand Raid de la Réunion, surnommé à juste titre la Diagonale des fous (référence au jeux d'échecs...), j'ai couru le 28 juin dernier le semi marathon de Bettmeralp. En fait, il s'agit d'une petite course de montagne, avec près de mille mètres de dénivelé. Mais les participants ont plutôt une mentalité de routards: démarrage comme des fusées pour cracher les poumons 2 kilomètres plus loin et surtout, "pousse-toi de là que je m'y mette". Ca change du trail.

Le parcours.
Le profil.
Le site officiel.

Pour l'occasion, j'avais invité Sébastien Le Drogo (Paris), qui courra avec moi la Diagonale et Marc Hoste, (Profonsart,  Belgique), en stage à Chamonix en vue de la Montagn' hard.
Bettmeralp se situe dans le canton du Valais, dans la région où j'ai fais du ski de fonds l'hiver dernier (voir cet article). Toute la région est classée 'patrimoine mondial de l'Unesco'. La course passe tout près du plus grand glacier des Alpes, le glacier d'Aletsch. Vous pouvez visionner ici une vidéo qui vous fera sûrement envie de venir passer quelques jours dans ce petit paradis... touristique!
Après avoir récupéré Sébastien au TGV arrivant à Lausanne, nous retrouvons Marc à Martigny. Il viens de Chamonix et nous embarque dans sa voiture jusqu'à Betten. La, nous laissons la voiture car Bettmeralp est sans voiture. Nous gagnons donc notre but par la télécabine. A la gare de la remontée, nous trouvons immédiatement l'accueil de la manifestation.

On sort de la télécabine et immédiatement, on touche le dossard.

La boutique.

Cette chapelle est l'emblème du village.

D'après la mine de Sébastien, les propos de Marc doivent être très intéressant.

Marc nous a trouvé un super appartement dans un chalet, encore merci pour l'organisation. Deux nuits dans un appartement complètement agencé, très très propre, deux chambres à coucher, cuisine complètement équipée , douche-wc, le tout très moderne, tous ça pour... 16 francs (10 €uros) par nuit et par personne. Si vous voulez l'adresse, contactez-moi. Donc, réception des dossards, prise du logement, installation, puis repas du soir et petite soirée entre amis.

Le dimanche matin, le soleil est là, alors que la semaine précédente n'était pas au top.

A droite, la montagne en pyramide, c'est le Cervin!

La rue principale du village avant le départ, le soleil chauffe déjà.

Dans ce village, il n'y a pas de voiture. Pas de moyens mécaniques non plus. Si votre chalet est au milieu d'une pâture, il suffit de faire venir quelques vaches qui vont vous tondre tout ça dans la journée.

Marc et Jean-Louis, avant le départ.
 
Départ de la course des enfants.

En hiver, la région propose un très beau domaine skiable.

Le premier bloc est parti, ça va vite!

En bas de l'image, en blanc, je crois que c'est Sébastien.

Un peu de pub...

Toutes les générations sont représentées.

Après quelques kilomètres et déjà un bon dénivellé, on longe le petit lac Bettmer.

Quelques kilomètres plus loin, la villa Cassel, appartenant à Pro Natura. Consultez le lien, cela vaut la peine.

Nous allons amorcer le retour et en face nous voyons un autre village, Riederalp.



Au 3ème ou 4ème ravitaillement, Marc est là et filme ...

Puis plus loin, nous longeons la merveille naturelle de l'endroit, le glacier d'Aletsch.

Malheureusement, comme tous ses congénères, ce glacier régresse depuis quelques années.

J'hésite à me reposer sur ce banc...

Dernier ravitaillement avant la montée finale...

Un dernier coup d'oeil sur le glacier.

Le dernier kilomètre, et en haut, l'arrivée.

La dernière montée est très très dure, je finis d'ailleurs avec une crampe à la cuisse droite. Décidément, ce problème devient récurant, je dois l'éliminer avant la Réunion.

C'est fait; et en face, à gauche, ce chemin qui monte en zig-zag, quel beau terrain d'entraînement cela ferait...

Les chronos:
Sébastien: 2:44.08,4
Marc: 3:14.43,0
Moi: 3:17.15,0.

Pour terminer cette partie de l'article, regardez une jolie vidéo de ma copine belge Martine (selon les performances de votre PC, un peu lent à charger).




Après la course, nous n'avions pas de temps à perdre car Marc repartait pour Chamonix. Après un bon repas au restaurant, nous sommes allé nous coucher assez tôt, car nous avions décidé (Sébastien et moi) de faire le lundi  le trajet de la course Sierre-Zinal comme entraînement supplémentaire.

En route pour Sierre!

Nous montons maintenant sur Chandolin et nous voyons la vallée du Rhône en contrebas. Nous avons beaucoup de chance avec la météo.

Sébastien, qui a rajouté quelques km au parcours (c'était trop facile), arrive à l'hôtel du Weisshorn.

Le trajet permet de contempler cinq 4000 mètres (Weisshorn (4506 m), Zinalrothorn (4221 m), Obergabelhorn (4073 m), Cervin (4478 m) et Dent Blanche (4357 m)).

Début de la floraison des rhododendrons.

Repos après 31 km et 2'200 mètres de D+, et 800 mètres de D-.

Nous sommes redescendu en car postal jusqu'à Sierre ou nous avons retrouvé le train pour Marin-Epagnier. En décembre 2008, Sébastien m'a fait sillonner Paris à l'arrière de son scooter. Moi, je lui fais traverser la Suisse de long en large.

Le mardi, petite séance de décrassage sur la piste Vita de Saint-Blaise, Séb se verrait bien acquérir cette propriété. Vue sur le lac et les Alpes. Faut bien rêver!

Cette fois, c'est la détente: petite bière et journal local. Avec cette casquette, je lui trouve un petit air de Federer...

Puis le repas: Sébastien, mieux vaut l'avoir en photo qu'en pension... (3/4 d'un beau poulet à lui seul...)
Un parisien, je savais pas que cela mangeait autant!

A l'attaque...

Mardi, fin de journée, départ de Marin-Epagnier pour Paris.

On se reverra à Annecy dans deux semaines.

A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis - dans running
commenter cet article

commentaires