Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Recherche

Articles Récents

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 15:20

En janvier 2016, j'écrivais que l'article rédigé ce jour-là serait certainement le dernier. C'était sans compter sur plusieurs événements survenus après coup:

  • Une prise de contact de la télévision romande avec moi par rapport à ma 'carrière' de coureur;

  • Un bon résultat de ma part à la Montagn'hard 2016;

  • La reprise de la compétition par Caroline Le Drogo-Cavailler.

Reprenons le tout dans l'ordre.

Au début de l'année, un responsable d'émission de la télévision suisse romande a pris contact avec moi, intéressé qu'il était par la façon dont je suis arrivé au sport aux alentours de la quarantaine. C'est ainsi que nous nous sommes rencontrés autour d'un repas pour une prise de contact. J'étais face à un journaliste et une réalisatrice. Nous avons passé presque trois heures ensemble (si je compte mes déplacements). Nous avons convenus d'une journée de tournage quelques semaines plus tard. Entre les deux dates, j'ai imaginé ce que pourrait être cette journée:

  • Présentation du matériel nécessaire pour courir un ultra-trail;

  • Discussion au sujet de ma motivation (interview);

  • 'Démonstration' d'un entrainement sur les côtes de Chaumont, etc.

Je pensais que le tout prendrait un demi-jour, finalement j'y ai passé la journée entière, prise sur mes vacances. La journée a été très sympa, j'ai vu de l'intérieur comment se passe une journée de tournage. Etaient présents: la réalisatrice, un perchman, une camérawoman, le journaliste responsable de l'émission et moi-même.

Quelques semaines plus tard, j'ai été surpris, même très très surpris de recevoir un appel téléphonique de la télévision suisse romande pour me faire savoir que finalement, les rushs me concernant ne seraient pas retenus, 'parce que trop longs'. A la place, serait pris les reportages concernant des personnes que l'on a déjà vus des dizaines de fois sur les ondes. C'est leur choix. Maintenant, je comprends mieux comment la TSR fabrique elle-même son déficit. Finalement, je devrai recevoir un DVD contenant tout ce qui a été filmé ce jour-là. Maigre consolation. Cela n'est pas grave, pas grave du tout, mais je prends cela un peu comme un 'foutage de gueule'. Point à la ligne.

Les lecteurs suisses peuvent voir un bref aperçu de la journée ici: http://www.rts.ch/play/tv/magazine/video/jean-louis-rochat-un-homme-ordinaire-fan-de-courses-extremes?id=8082147

Cette année 2016, j'ai jusqu’à maintenant couru les 15 km de Kerzers (comme chaque année depuis 19 ans), puis j'ai fait la 'Moins 'hard' de la 'Montag'hard' et enfin la 'Glacier 3000 Run'. Je vais certainement terminer avec les 'Pavés de la Neuveville.

J'ai couru Kerzers en 1:29:03, mon but était de faire moins de 1:30:00: but atteint.

Pour la Montagn'hard, mes buts étaient dans l'ordre: 1. terminer dans la barrière horaire; 2. Si possible plus rapidement qu'en 2013, date de ma précédente et unique participation.

La météo le jour de la course: ciel couvert, un peu frais, la pluie est annoncée. Pour moi, c'est OK, je préfère cela au cagnard. Tout de même: 10 minutes avant le départ survient un orage assez violent: pas de foudre dans les environs, par contre une averse comme j'en ai rarement vue. Au moment du départ, il ne tombe que quelques gouttes et après quelques centaines de mètres de montées, je retire mon imper.

Au ravitaillement, avec mon petit Louis.

A l'arrivée. J'ai demandé la bière que je n'avais pas eue il y a deux ans, j'étais arrivé trop tard...

Je ne peux malheureusement pas insérer le parcours de la course dans cet article, le site de l'organisateur étant, comme souvent, inaccessible. Toujours est-il que j'ai fait nettement mieux qu'en 2013 ou j'avais couru sous une forte chaleur (10 heures, 59 minutes et 38 secondes). Cette année: 9 heures, 55 minutes et 41 secondes, soit 64 minutes de moins qu'en 2013. Pour les détails du parcours, reportez-vous à l'article de 2013:

http://www.jogging-running.com/article-montagn-hard-2013-119018579.html

Ce chrono m'a remplit d'enthousiasme pour la prochaine course, la Glacier 3000 (Gstaad).

Le 6 août 2016, nous étions trois à courir la 'Glacier 3000' 2016, à Gstaad:

- Louis le Drogo, 6 ans, qui a couru la 'Gstaad Kids Run', ou malgré une lourde chute au départ (bousculade), il a pris le 4ème rang!

- Caroline le Drogo qui malgré sa crainte est arrivée au bout de son pensum et est arrivée 16 minutes avant moi. Pour quelqu'un qui, soi-disant, ne s'était 'pas trop entrainée', je tire mon chapeau.

Caroline, guillerette et la foulée légère...

Ah! ça rigole déjà moins!

Ouf, ça c'est fait.

- Et moi-même. Vu mon super chrono de Cupelin, je visais 4 heures 30... J'ai fait 5 heures tout rond, soit 3 minutes de plus qu'en 2008. J'étais forcément un peu deçu, mais une fois de plus on constate que le résultat est souvent pas celui que l'on attend et ça va dans les deux sens.

J'ai égaré les photos de Gstaad me concernant, je les redemande au photographe et je les publie dans quelques jours!

Je vais finir l'année avec les Pavés de la Neuveville, puis place au ski de fond et aux raquettes. La saison s'annonce prometteuse, les premières neiges étant déjà tombée sur le Jura.

A bientôt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis
commenter cet article

commentaires